RENCONTRE AVEC LES POUVOIRS PUBLICS

Image: 

Taki ZHANG, Porte-Parole et Vice-Président du CRAAF, a participé à une réunion tenue au Ministère de l'intérieur (Cabinet), pour y évoquer les problèmes de sécurité rencontrés par les Chinois et les Asiatiques vivant ou voyageant en France.
L'association des Résidents Chinois de France était représentée par son Président Exécutif, Monsieur WANG Jiaqing, qui a aussi conduit la délégation des associations asiatiques et chinoises qui ont initié la pétition de "Vivons en sérenité avec plus de sécurité" qui a recueillie près de trente mille signatures en avril 2015.
Cette réunion, dont la communauté Chinoise et asiatique attendait beaucoup, avait été préparée avec beaucoup de soin par nombreuses associations.
On peut seulement déplorer qu’un participant d’origine asiatique, convié par le Ministère en sa qualité d’élu de la Ville de Paris sur une liste conduite par Madame HIDALGO, ait voulu minimiser la juste inquiétude des asiatiques et banaliser les agressions répetées et ciblées dont elle est l’objet.
La présence de cette personne imposée le jour même, et le rôle qu’elle a joué ont été ressentis par l’ensemble des délégués des associations asiatiques comme une mascarade orchestrée par les pouvoirs publics pour décrédibiliser leur dossier et leurs revendications
Après plusieurs semaines de silence, nous pouvons que constater la mauvaise foi, le mépris et la méconnaissance de certains hommes politiques ou de leurs conseillers à l’encontre de notre communauté.
Comme l’a souligné, Taki ZHANG, attaquer un juif sur le port de la kippa, ou attaquer un noir ou un arabe sur son apparence physique est considéré comme un acte raciste, justifiant une poursuite judiciaire. Mais pourquoi donc agresser des Asiatiques, en raison de leur visage, de façon répetitive, par des individus connus, serait-il un acte banal et n’est-il pas considéré avec la même sévérité et poursuivi avec la même diligence par les pouvoirs publics si prompts à dénoncer toute discrimination d’habitude ?
Le Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France ou CRAAF , regrette l’attitude des pouvoirs publics dans la gestion de ce dossier, qui est tellement différente quand il s’agit d’autres catégories de la population..
C’est une injustice faite aux hommes et femmes d'origine asiatique vivant ou séjournant en FRANCE qui entraîne leur déception et leur amertume.
Plus que jamais il appartient au Conseil Représentatif des Associations Asiatiques de France de rejeter toute envie de repli, de réclamer les mêmes droits et devoirs pour tous et de favoriser l'intégration de chacun d’entre nous dans la communauté nationale.
Contacts :      Taki ZHANG: 06 11 51 71 17
                          Madame Jackie TROY, Secrétaire du Conseil : jackietroyan@gmail.com 06 13 63 78 81